Rechercher

Comment les émotions nous font prendre du poids ?


Quand on parle de perte de poids, on parle beaucoup de calories, de régimes, de métabolisme, d’hormones mais très peu d’émotions. Pourtant nous savons bien que nos émotions ont une influence sur nos comportements. Tout le monde sait que quand on est joyeux on est plus énergique alors que quand on est triste on est plus mou. Et bien nos émotions agissent de la même manière sur nos comportements alimentaires.



Pourquoi ?

Cela vient des premiers comportements qui se développent chez le nouveau né. Cela se passe à la période que l’on nome le stade oral et qui se passe entre 0 et 9 mois. Il découvre alors « le principe de plaisir ». Le nouveau né expérimente en même temps que la tétée, la zone érogène de sa bouche qui est alors associée au lait maternel et au l'acte de se nourrir. Quand à la fin de la période du stade oral il est sevré, il découvre ce que l’on appelle alors « le principe de réalité », c’est à dire l’existence de tout un monde en dehors de sa mère. Il arrive que le nouveau né vive mal cette étape essentielle et l’aborde comme une séparation d’avec elle. Alors se fixent des émotions qui viendront faire écho avec ce que va vivre l’individu tout au long de sa vie.



Quelles sont les conséquences ?

Quand les personnes ressentent de l’ennui, de la colère, de la frustration, du stress, elles vont compenser ces émotions par la nourriture comme elles retourneraient au sein maternel pour avoir de nouveau cette sensation de sécurité et d’être remplie de quelque chose. Il ne sera donc pas question de réussir à faire un régime et avoir des comportements alimentaires sains sans traiter les problèmes émotionnels des personnes en surpoids ou en obésité. C’est ainsi que l’on constate que même chez des personnes qui ont fait une sleeve, il y a des échecs et que certaines personnes reprennent 15, 20, 25 kilos selon les cas. Mettre à quelqu’un une paire de menottes ne suffit pas toujours à régler le problème et ne résout pas les causes des comportements qui nécessitent les menottes.



Quelles solutions ?

Accompagner les personnes qui veulent perdre du poids en leur proposant une thérapie émotionnelle permet de changer durablement les comportements alimentaires. Beaucoup de ces personnes ont subi des traumatismes physiques ou psychiques comme de la maltraitance ou des abus sexuels. En les aidant à gérer leurs émotions, le stress, qui sont liés à ces traumatismes, cela modifie leur satiété et leur besoin de nourriture. L’hypnose thérapeutique et l’IMO (intégration par le mouvement des yeux) sont deux outils très efficaces pour y parvenir et peuvent tout à fait s’inscrire dans un parcours médical et/ou diététique. Vous le savez ce sont la conjugaison des méthodes et leurs complémentarités qui permettent d’obtenir les meilleurs résultats.




A Montpellier




A Nimes

Pascal LATIL Hypnothérapeute

Maitre Praticien en Hypnose Ericksonienne

contact@pascal-latil.fr

06 44 69 70 10

Nimes et Montpellier

  • Facebook